Les aventures de Maeva Carlino

Arrivée au pays des cigales

Classé dans : Non classé — 22 juillet, 2009 @ 1:07

maevacoquine33.jpg

Steve et moi même échangeons nos numéros dans le but de recommencer là ou on s’était arrêté la nuit dernière. Nous nous embrassons sur le quai de la gare pour nous dire aurevoir et très certainement à bientôt.

Ne sachant pas où aller exactement je decidais d’appeller ma vieille amie Marie que je n’avais pas vu depuis 6 mois et qui me manquait terriblement.

Elle vint me chercher à la gare, on étaient toutes les deux très heureuses de se retrouver mais on se retint pour ne pas se sauter dessus comme quand on était gamine.

Elle m’invita donc chez elle le temps que je trouve de nouveau un appart, et que je me stabilise dans ma nouvelle vie.

On discutait autour d’un café de ce qui s’était passé pendant ces six mois ou nous nous étions plus revues. elle me raconta qu’elle avait en plus de son travail actuel un autre boulot qu’elle dit « secret », qui consistait à faire des photos de nus, et que ca payait drôlement bien. Je fus très étonnée, ce n’est pourtant pas d’elle.

Je lui racontait à mon tour les péripéties que j’avaient vécu durant ces quelques mois. L’histoire de l’accident, du beau Docteur, de Steve. Je lui confiais que je ne me reconnaissait pas, que j’étais devenue accro au sexe, et que, dès que je croisais un beau mâle, il fallait que je couche avec lui.

Ce à quoi elle éclata de rire et me répondit que c’était certainement dû à mon accident de voiture. Elle me confia à son tour, qu’elle avait toujours était une droguée de sexe, qu’un seul homme ne lui suffisait pas, et elle m’avoua qu’elle s’était même mise aux femmes. Qui apparemment sont de bien meilleures maîtresses que les hommes.

Après avoir discuter de longues heures, la fin de journée pointait le bout de son nez. Je m’exclamait donc, que j’avais complètement oublié que je devais aller visiter les concessionnaires aux allentours, afin de racheter une voiture.

On decidait donc d’y aller ensemble. Arrivées devant le concessionnaire je découvris de magnifiques autos qui me mettaient l’eau à la bouche, mais il y avait également des motos, de très grosses cilyndrées en tout genre, et je me surprenais à penser que je me laisserai bien tenter par un de ces jolis bolides.

Un gros bruit de pot d’échappement se fit entendre, sans doute dans toute la ville tellement il était puissant. Et là débarqua sur le parking de la concession, un mec sur une moto de marque Suzuki, habillé de cuir de la tête aux pieds, il retira son casque et là se fut le choc. Mon coeur palpitait tellement il était craquant. Il était brun aux yeux bleus, très grand, mais surtout… un corps bien charpenté.

Marie gloussa quand elle vit ma tête et mes yeux brillés, voire brûler de désir pour ce bel inconnu. Elle comprit que j’étais dans ma phase de pulsions sexuelles non contrôlables et bientôt non contrôlées.

On s’approchait donc du motard, et on constatait donc que la concession était fermée. Le bel inconnu nous regarda et nous informait que le magasin est ouvert de 9h à 18h, qu’il fallait revenir demain. Marie ne put s’empêcher de lui demander ce qu’il faisait là alors. Ce à quoi il répondit qu’il était employé ici et qu’il avait oublié son permis auto. Et que nous pouvions, le temps qu’il recupère ses papiers, regarder les voitures.

Ni une ni deux, l’inconnu n’eut pas le temps de finir sa phrase que nous étions déjà à l’interieur. Cela sentait bon la voiture neuve. J’adore cette odeur.

Le beau mâle revint vers nous et se présenta. Il se prénomme Jérôme et il est vendeur dans ce magasin. Mais il fût surpris de nous voir si proches de lui, qu’il eut un mouvement de recul.

Marie se rapprocha encore plus de lui, son visage était très proche du sien, leurs lèvres se frôlèrent. Jérome ne savait pas comment réagir. Il était entre exitation et crainte. Marie le bloqua contre le comptoir d’accueil, elle me fit signe de la main pour que je me rapproche à mon tour. Jérome était terrifié mais cela ne l’empêchait pas de bander à en faire craquer son pantalon en cuir.

Marie l’embrassa fougueusement, on pouvait voir leurs langues se batailler. Je sentis un désir extrême monter en moi, je ne peux plus me retenir, je decide donc de me mélanger à eux. Ils continuèrent à s’embrasser. Je me rapproche de Jérôme,je me mis à genoux, je lui défais lentement les boutons de son pantalon, je découvre un sexe enorme, enflé d’exitation, je le met dans ma bouche, ma main droite lui tenant fermement le sexe, je fais des vas et vient lentement….puis  de plus en plus rapidement,  jusqu’à sentir son pénis gonfler de désir. Je lèche son sexe de ma langue humide, très humide tout autant que ma culotte. Je le remet dans ma bouche le plus profond possible, Jérome hurle de plaisir.

Voila que Jérome arrache la chemise de Marie, laissant apparaître une poitrine oppulente, les tétons bien tendus. Le bel étalon les lèche. Marie se met a genoux à mes côtés, on decide le plus naturelement du monde, de jouer avec son sexe. On le lèche avec nos deux langues brûlantes, chacune à notre tour on le met dans notre bouche sauvagement. Quand soudain Jérome me releva avec force, me retourna et me plaqua contre le comptoir. Il écarta mes jambes et me penetra vigoureusement, il me tient par les cheveux… je crie de plaisir, il m’exite, je sens sa queue rentrer et sortir de mon vagin. Marie s’approcha de moi et caressait mes seins violemment. J’étais en extase. Jérôme me souleva pour m’assoir sur le comptoir, il me tire vers lui et me penetre de plus en plus vite, je sens le frotement de son sexe, je brûle, je sens l’orgasme arriver, son sexe grossit, il va de plus en plus vite, il sent la jouissance arriver aussi , son sexe gonfle de plus  en plus, je mouille, mon orgasme arrive, dans un dernier violent coup de rein, nous jouissons ensemble nous hurlons de plaisirs. Hummm… Marie s’était masturbée en nous regardant, elle avait un visage paisible et serein, elle avait jouit.  

L’atmosphère était brûlant, très brûlant… humm….

3 commentaires »

  1. karim dit :

    tres touchant..
    tres emouvant…
    ca vibre de partout et ca met en vibration ce qui vous entoure!!
    bravo

  2. Patrice dit :

    Bonjourno :) hé non je ne parle pas italien mais je sais très bien donné du plaisir et j’adore :) . la vie est belle et j’en profite ^^

  3. gguiboumou23 dit :

    hum qu’elle histoir :D

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Moi et plein d'autre chose |
ttyl |
soireeentrefilles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sandrinealexandre
| nonogody
| Bienvenue a vous chez miche...